Quoi de neuf? Initiation à la veille technologique

J'enseigne au quotidien le développement Web en licence multimédia à l'Université Pierre-et-Marie-Curie. C'est une licence en alternance.

Ayant constaté que la plupart de mes étudiants n'avaient qu'une vague idée de la notion de veille, et étaient -du moins au début de la formation- souvent plus ou moins naïfs sur la réalité des métiers auxquels ils se destinaient, j'ai souhaité les mettre au pied du mur.

Pour cela, voici deux ans j'ai mis en place un petit exercice au début de chaque cours -jours d'examen inclus. Je demande à deux d'entre eux de successivement présenter pendant une poignée de minutes (normalement cinq) une nouvelle qui leur a semblé importante, parue depuis le cours précédent. L'ordre de passage, plus ou moins alphabétique, est déterminé plusieurs jours, voire semaines, à l'avance. Je leur fournis à cet effet, en début d'année, une liste d'une vingtaine de sites et blogs divers, les incitant à en chercher d'autres, qui soient plus à l'image de leurs centres d'intérêt. Je leur demande de systématiquement préciser la source de leur information, afin de la faire découvrir aux autres.

Outre l'initiation à la veille, cet exercice leur permet aussi de s'entraîner à la présentation orale, sans pression car l'exercice n'est pas noté. Je me contente à la fin de la prestation de la commenter sur le fond et la forme, si possible en explicitant le contexte ou élargissant le sujet (je ne suis pas prévenu à l'avance du thème qu'ils choisissent d'aborder).

D'un point de vue bassement pratique, cela me sert aussi de tampon pour permettre aux retardataires éventuels (une majorité dépend du RER ou du train de banlieue pour arriver, et je fais cours le matin ;-) ) de ne pas rater le début du cours. Incidemment, cela me permet aussi de ne pas commencer le cours trop abruptement, dès qu'ils sont tous en place. Ce temps informel est une sorte de mise en jambe intellectuelle pour la suite...

En pratique, si l'exercice de présentation orale se passe bien, c'est moins le cas avec l'exercice de veille proprement dite. Ils choisissent souvent de présenter plutôt une solution logicielle, une bibliothèque ou un ensemble de ressources qui n'a pas fait l'actualité, mais leur semble intéressant (parce qu'ils l'ont découvert en entreprise, ou l'ont trouvé par hasard...). Au fond, ce n'est pas grave tant que la veille ne disparaît pas totalement. Au moins, ils ont présenté quelque chose d'intéressant aux autres étudiants, et se sont entraînés à la prise de parole en public, même restreint. Certains préparent des diaporamas mis en page, d'autres se contentent d'un papier à la main... mais tous parlent. Avec plus ou moins de facilité certes :-)

Quoi qu'il en soit, et même si cela n'est que la seconde promotion que je fais se livrer à ce petit exercice, le bilan est globalement positif :
  • les étudiants ont une idée de l'actualité foisonnante du domaine ;
  • ils découvrent des solutions, des sites qui élargissent leur horizon ;
  • ils peuvent s'entraîner à la présentation orale, avant les soutenances notées de fin d'année, toujours plus stressantes ;
  • je peux avoir une idée de l'aisance à l'oral des étudiants et leur donner quelques conseils ;
  • ... et de temps en temps, ils m'apprennent quelque chose qui avait échappé à mes radars :-)

Bref, je compte bien continuer l'année prochaine!

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet